Accueil / Cheveux & cuir chevelu / Facteurs de risques

Cheveux & cuir chevelu

Facteurs de risques

Nutrition

Il est aujourd’hui reconnu que l’alimentation influence la qualité des cheveux. Graisses saturées, fast-food, graisses cuites, pâtisseries et sucres blancs, pain blanc, excès d'alcool nuisent à la santé du cuir chevelu et donc des cheveux. Une alimentation saine devra apporter quotidiennement les 5 composants indispensables à la vitalité des cheveux : protéines, soufre, zinc, fer, vitamines du groupe B.

Astuce : deux aliments contiennent ce cocktail en quantité importante : le jaune d’œuf et les lentilles !

Vieillissement

Avec l’âge, le cuir chevelu et les cheveux deviennent plus secs, les variations hormonales entraînent une diminution du manteau protecteur naturel acide du cuir chevelu. La mélanine responsable de la couleur du cheveu se raréfie, sa production est ralentie. Les cheveux deviennent fins, leur renouvellement est ralenti, la chevelure paraît moins fournie.

Fatigue et stress

Lorsque l'organisme est fatigué ou subi trop les assauts du stress, les premières cellules à en souffrir sont celles à renouvellement rapide, à savoir la peau (et donc le cuir chevelu qui est son prolongement) et les cheveux.

Un stress répété peut déclencher plusieurs réactions au niveau du cuir chevelu : hypersensibilité avec réactions d’irritation, compression des vaisseaux sanguins d’où mauvaise irrigation des racines, fabrication exagérée d’hormones androgènes...  Ces réactions en chaîne peuvent malheureusement conduire à l'affinement du cheveu, voire son asphyxie et sa chute prématurée.

Facteurs environnementaux

Soleil

A dose raisonnable, le soleil est bon pour le cuir chevelu et le cheveu, il active la circulation sanguine, le cheveu mieux irrigué pousse plus vite !

Mais à doses répétées, le cuir chevelu comme la peau, subit les agressions des UV. Il peut craindre le coup de soleil, déclenchant échauffement, irritations, modification du pH avec à terme apparition de pellicules comme une peau qui pèle. De plus, les UV altèrent les molécules de kératine qui constitue le cheveu. A forte dose, les rayons solaires ralentissent l’évacuation des acides gras contenus dans le sébum perturbant l’activité des racines. Moins bien irrigués, les cheveux risquent alors de s’affiner, voire de tomber quelques semaines plus tard. Pensez donc à protéger votre tête aux heures d’exposition les plus chaudes !

Climat

Chaleur, humidité excessive, températures hivernales ou encore vent sont autant  de facteurs qui peuvent perturber le bon fonctionnement du cuir chevelu et donc influencer la qualité des cheveux. Ils deviennent ternes, rêches voire cassants, difficiles à coiffer. Un cuir chevelu agressé par des conditions climatiques extrêmes pourra s’irriter et être source de démangeaisons.

Tabac

Le tabac est connu pour diminuer l'élasticité des vaisseaux sanguins, particulièrement nombreux et étroits, au niveau du cuir chevelu. Une mauvaise irrigation des racines entraînera à terme un affaiblissement du cheveu et une chute prématurée.

Voici donc une bonne raison pour essayer d’arrêter !

Polluants de l’air, eau de mer, chlore de piscine…

Les cheveux peuvent fixer certains polluants de l’air (surtout ceux solubles dans les graisses) mais aussi accumuler certains toxiques évacués par l'organisme (mercure, plomb…).

Les cheveux sont sensibles au sel de mer, au chlore de piscine qui déshydratent la tige capillaire, irritent le cuir chevelu, provoquent des démangeaisons.